LE GRAND TABOU L'ECONOMIE ET LE MIRAGE EGALITAIRE

Affichages : 3976


 

 

  Le grand Tabou dénonce l'égalitarisme contemporain qui menace les fondements de notre société républicaine. La justice ne se confond pas avec l'égalité. L'égalité politique est celle des citoyens devant le droit ; elle est incompatible avec l'égalité des conditions. Niant ces principes républicains, l'égalitarisme nourrit le cancer bureaucratique et étouffe les libertés. Il paralyse l'initiative et affaiblit la nation. Il donne naissance à une nomenklatura qui tire ses privilèges de la faveur. Il s'appuie sur l'envie et détruit la fraternité par la lutte des classes. 
  Face aux abus de l'État-providence, le Club de l'Horloge plaide pour une société différenciée et fraternelle, soucieuse de la dignité de ses membres, où s'épanouiraient de justes inégalités liées à la liberté pour chacun d'exercer ses talents, de prendre ses responsabilités, de transmettre ses biens. 
  Ecrit en 1980, Le grand Tabou a ouvert la voie à une critique radicale de notre État-providence - critique en partie récupérée, et dénaturée, par ceux qui, à gauche, ont tonné sept ans plus tard contre la "machine égalitaire"...

Albin Michel, 1981
ISBN 2-226-01086-6, 320 p., 79 FF

Sommaire

  Avant-propos
     
  1 - Naissance et affirmation de l'utopie 
2 - Contes et légendes de l'égalité 
3 - L'alibi des aigris 
4 - Vers l'oppression bureaucratique 
5 - Les voies de la paralysie 
6 - Choisir 
7 - Pour une société différenciée 
8 - Pour une société solidaire

Avertissement


  Les textes présentés ici sont issus des travaux d'une commission du Club de l'Horloge dont la composition était la suivante : André Archimbaud ; Philippe Baccou (président de la commission) ; Michel Bauchot ; Alain Bercot ; Yvan Blot ; Olivier Bonnin ; Jean-Yves Le Gallou ; Yves Montenay ; Serge Ruel ; Jacques Szmaragd ; Claude Waddington et Laurent Winter.

commander l'ouvrage