Élection présidentielle :le Club de l’Horloge appelle à l’union de la droite pour battre le candidat de la gauche.

Paris, le 28 avril 1995

Communiqué de presse


 

Le premier tour de l’élection présidentielle confirme les analyses du Club de l’Horloge, en montrant que la gauche est de plus en plus minoritaire dans notre pays et que les idées libérales et nationales y trouvent un écho toujours plus grand. Il serait paradoxal que le peuple français élise un président socialiste, après avoir voté à 60 % pour la droite.
Le Club de l’Horloge appelle à l’union de toute la droite pour battre le candidat de la gauche. L’intérêt national demande que soit mis un terme aux mauvaises querelles et aux procès d’intention. Les Français qui ont voté pour Edouard Balladur, Jacques Chirac, Jean-Marie Le Pen ou Philippe de Villiers sont attachés aux mêmes valeurs : la liberté et la fraternité des citoyens ; la probité et le courage des hommes politiques ; l’identité et la grandeur de la France.
Les divisions de la droite ne peuvent que faire le bonheur de la gauche. Pour être élu et disposer de l’assise politique la plus large, le candidat de la majorité parlementaire doit prendre en considération les aspirations des Français les plus sensibles aux menaces qui pèsent sur notre souveraineté et notre identité nationales.

Henry de Lesquen
président du Club de l'Horloge