SOCIALISME ET RELIGION SONT-ILS COMPATIBLES ?

Affichages : 6401

 

 

  De nombreux chrétiens ont opté pour le socialisme. Pourtant, les papes ont toujours condamné cette doctrine, de Grégoire XVI à Pie XI, qui déclarait dans Quadragesimo Anno : "Personne ne peut être en même temps bon catholique et vrai socialiste." Plus récemment, le cardinal Ratzinger a dénoncé la "subversion du sens de la vérité" que les marxistes ont tentée de l'intérieur même de l'Eglise. Le socialisme apporte en effet une mauvaise réponse à une vraie question : "D'où vient le mal ?" Pour lui, le mal n'est pas dans l'homme, comme le veut la doctrine du péché originel, mais dans la société actuelle, qu'il faudrait reconstruire sur une base entièrement nouvelle, en vue d'établir la société parfaite.
Le socialisme réclame un salut collectif et matériel à la place du salut individuel et spirituel, qu'il tient pour une illusion. Il est une religion séculière, dont les perspectives sont purement terrestres, alors qu'une religion authentique aspire à l'au-delà. Le socialisme est une contrefaçon de la religion chrétienne, un détournement des valeurs évangéliques au profit d'un dessein qui les nie. Il a converti la foi en idéologie, l'espérance en utopie, la charité en solidarité et appelle à la lutte des classes. Il a déguisé en amour pour les pauvres sa haine envers les riches.

Albatros, 1986, 272 p., 98 FF

 

 

 

 

 

 

 

Sommaire

  Avant-propos
  Introduction : La politique de la main tendue : une ruse du diable ?
     
  I - Les faits à découvrir : Socialisme et religion dans une perspective historique
    1 - Les prophètes du socialisme entre l'hérésie et l'athéisme
2 - Les persécutions religieuses dans les pays socialistes
3 - L'Eglise face au socialisme depuis le début du XIXe siècle
4 - Ordre social et utopies millénaristes dans la tradition européenne
     
  II - Les valeurs en cause : Socialisme et religion dans une perspective philosophique
    5 - L'égalitarisme socialiste, générosité ou envie ?
6 - Vraie et fausse justice : charité et solidarité
7 - Fraternité ou haine sociale : l'hérésie de la lutte des classes
8 - Le droit de propriété dans la doctrine chrétienne et selon l'idéologie socialiste
9 - "Mon royaume n'est pas de ce monde" ; réflexions sur les effets pervers de l'utopie
10 - Le socialisme comme expression de la révolte contre Dieu
     
  III - L'avenir en question : Socialisme et religion dans une perspective politique
    11 - Familles, Eglises et politique. Cléricalisme ou laïcité
12 -Combat pour l'école libre
13 - Le socialisme contre la famille
14 - La "théologie de la libération", un détournement marxiste des valeurs chrétiennes
15 - Libéralisme et socialisme devant la religion chrétienne
16 - L'Eglise entre la subversion et la renaissance
     
  Conclusion : Civilisation et religion en Europe. Le danger du socialisme, l'espoir d'un nouvel humanisme
   
  Annexes :
  - "Intrinsèquement pervers", ou le socialisme excommunié (les condamnations du socialisme par l'Eglise catholique)
- Les martyrs du XXe siècle, ou le socialisme démasqué (les persécutons dans les pays socialistes)
- L'évangile des révolutionnaires, ou la religion confisquée (les procédés de la subversion en Amérique latine)