La guerre faite à l'Irak crée un précédent dangereux.

Paris, le 25 mars 2003

Communiqué de presse

 

Le Club de l'Horloge se félicite de la position de la France dans l'affaire irakienne. Notre pays est devenu à nouveau un exemple pour le monde, en refusant de céder aux pressions des Américains.
La guerre entreprise par les Etats-Unis contre l'Irak, de leur seule initiative, pour y imposer le gouvernement de leur choix, crée un précédent dangereux. Elle est en contradiction avec le principe de non-ingérence, qui interdit d'intervenir dans les affaires intérieures des Etats étrangers, quel que soit le jugement que le régime en place puisse appeler.
Ce qui est en jeu aujourd'hui, c'est l'avenir des relations internationales. Les dirigeants actuels des Etats-Unis veulent affirmer la force de leur pays pour établir son empire sur le monde. La France doit incarner la liberté des nations qui entendent préserver leur souveraineté et leur indépendance. Il lui faut, pour cela, disposer d'une puissance suffisante. Nous appelons le gouvernement à consentir, pour notre armée, un effort budgétaire qui soit à la hauteur de nos ambitions.